4 conseils pour limiter vos frais de notaire

Acheter
le 23 juin 2021


Estimés généralement entre 7 % et 8 % du prix de vente, les frais de notaire représentent une dépense significative lors de l’achat d’un bien immobilier. Toutefois, plusieurs solutions peuvent venir amoindrir son impact sur votre budget. Guy Hoquet Immobilier vous en livre les clés…


Privilégier les biens immobiliers neufs

C’est sans conteste la solution la plus efficace pour réduire les frais de notaire. En effet, le taux compris entre 7 % et 8 % pour ce qu’on appelle les frais de notaire – en réalité essentiellement composés de taxes – ne s’applique que sur les biens immobiliers issus du marché de l’ancien. En portant votre choix sur des programmes immobiliers neufs, vous ne serez soumis qu’à des émoluments compris entre 2 % et 3 % du prix d’achat. Comparons pour bien réaliser la différence entre ces deux types d’achats. Vous achetez un appartement au prix de 250 000 €. Dans l’ancien, les frais de notaire peuvent atteindre 20 000 € dans l’ancien contre 7 500 € seulement dans le neuf.

ici votre image


Déduire les frais d’agence immobilière

Dans la plupart des cas, les frais de notaire sont calculés sur le prix de vente hors frais d’agence. Pour cela, les frais d’intermédiation doivent être à la charge de l’acquéreur. Il vous faudra donc être vigilant sur ce point en vérifiant que ce soit bien le cas. Car déduire ces frais permet de réduire considérablement le montant des frais de notaire. Aussi, assurez-vous lorsque vous consultez des annonces immobilières que les frais soient à la charge de l’acquéreur. A défaut, pensez à poser la question au professionnel au téléphone ou lors de la première visite. Là encore, une comparaison s’impose. Conservons l’exemple d’un appartement affiché au prix de 250 000 € (dans l’ancien). Si les frais d’agence de 20 000 € sont à la charge de l’acquéreur, les frais de notaire seront limités à 18 400 € (230 000 x 8 /100) contre 20 000 € si ce n’est pas le cas, soit une économie de 1 600 €.

Déduire les biens mobiliers

Cette solution n’est pas miraculeuse, mais elle permet tout de même de réduire également les frais de notaire. Si vous achetez un bien totalement nu comme ce peut être le cas dans le neuf, vous ne pourrez pas y recourir. En revanche, si l’appartement que vous achetez est meublé ou dispose d’une cuisine équipée et de meubles de salle de bain par exemple, il faudra en faire la liste et estimer leur valeur. Le notaire les prendra en compte et n’appliquera ses émoluments que sur la partie immobilière. Ainsi, si les meubles intégrés à la vente sont évalués à 10 000 €, vous réaliserez une économie de 800 €.


Négocier avec votre notaire

Bien que peu utilisée par les particuliers, la négociation est parfois possible avec les notaires. Ceux-ci peuvent en effet consentir un rabais de 10 % maximum si la transaction est supérieure à 150 000 €. De façon plus exceptionnelle (logement social, bureaux…) la réduction peut atteindre 40 %. A noter que seule la rémunération du notaire peut être réduite et que la majeure partie constitue des taxes.

Pour vous guider dans la réduction des frais de notaire, vous pouvez aussi contacter un conseiller du groupe Guy Hoquet l'Immobilier.