Newsletter : restons en contact

Quel prêt immobilier souscrire ?

Titre article

Quel prêt immobilier souscrire ?

Acheter
Publié le 03/01/2022
- Mis à jour le 22/03/2022

Le crédit immobilier revêt plusieurs formes. Car selon le type d’investissement à financer, le prêt immobilier classique n’est pas toujours le plus intéressant. Et parfois, un prêt immobilier peut être complété par d’autres financements avantageux. D’où la nécessité de bien connaître les différents types de prêts immobiliers. Objectif : obtenir un financement global le moins onéreux possible.

Trois formes de prêts pour acheter un bien immobilier

Lorsqu’on acquiert un bien immobilier, on se projette généralement sur un prêt standard avec remboursement du capital emprunté via des mensualités et des intérêts jusqu’au terme de la durée du crédit engagé. On appelle ce type de crédit immobilier un prêt amortissable. Et effectivement, la plupart des emprunts immobiliers souscrits sont réalisés sous cette forme classique. Cependant, le prêt amortissable n’est pas l’alpha et l’oméga du financement de bien immobilier. Si vous n’avez pas encore vendu votre résidence principale, mais que vous souhaitez ne pas passer à côté d’une nouvelle maison en vente qui répond à toutes vos attentes, vous pourrez souscrire un prêt relais. Celui-ci permet d’accéder à un emprunt en attendant la vente de votre logement actuel. Pour recueillir une offre de prêt relais, vous devrez justifier de la valeur du bien en présentant plusieurs estimations réalisées par des agences immobilières différentes. Il est souscrit le plus souvent sur 1 an, vous laissant le temps de vendre le bien sans avoir à accepter la première offre venue. Et si ce n’est pas le cas, le prêt peut être reconduit une année supplémentaire.

Plus confidentiel encore, le prêt in fine est quant à lui dédié aux acquéreurs qui disposent d’une épargne conséquente. Pendant la durée du prêt, ils ne remboursent que les intérêts et l’assurance emprunteur. Ce n’est qu’à la fin du contrat qu’ils utiliseront leur épargne pour rembourser le capital sollicité. Ce type de prêt peut s’avérer intéressant dans le cadre d’un investissement locatif puisqu’il permet de déduire les intérêts avec les revenus fonciers.

Des prêts pour faciliter l’accession à la propriété

Réservé aux primo-accédants, le prêt à taux zéro (PTZ) est un crédit complémentaire sans intérêt, rattaché à un emprunt standard. Il ne peut être souscrit que pour l’acquisition d’une résidence principale et sous conditions de ressources. Des conditions à respecter également pour espérer un prêt accession sociale.   Ce prêt génère des intérêts, cependant ses frais de dossier et de garantie sont réduits et il permet d’accéder à l’aide personnalisée au logement (APL). Comme le prêt conventionné qui, lui, peut venir financer l’intégralité d’un bien immobilier. Par ailleurs, dans certaines entreprises, les salariés peuvent profiter d’un prêt action logement pour financer en partie l’achat de la résidence principale, grâce à des intérêts réduits. 

Et si vous êtes titulaire d’un Plan épargne logement (PEL) ou d’un Compte épargne logement (CEL), vous pourrez bénéficier d’un prêt épargne logement à des conditions avantageuses. Peut-être que sous l’avalanche de ces différents types de prêts immobiliers, vous vous sentez démuni. Entrez en contact avec les professionnels du groupe Guy Hoquet Immobilier spécialement formés au financement de biens immobiliers. Ils sauront vous orienter vers l’option la plus adaptée à votre projet.