Propriétaire : nos conseils pour trouver le bon locataire

Astuces et Conseils
le 04 août 2021

Vous êtes propriétaire de votre logement et vous souhaitez mettre votre bien en location ? Vous avez réalisé un investissement locatif et êtes désormais à la recherche d’un locataire ? Oui, mais comment trouver le bon locataire et s’assurer de son sérieux ? Plusieurs garanties s’offrent à vous. Nos conseils pour trouver le locataire idéal.

iStock 860044730

La solvabilité du locataire : le principal enjeu

La solvabilité du futur locataire est l’enjeu majeur pour tout propriétaire. Le but est en effet de s’assurer que celui-ci a la capacité financière de payer le loyer demandé et les charges associées. On mesure cette solvabilité par le taux d’effort, autrement appelé ratio de solvabilité. Le loyer ne doit ainsi pas excéder 30 % des revenus mensuels du locataire, et ce afin de s’assurer que celui-ci pourra payer régulièrement le montant dû.   Pour évaluer sa solvabilité, il est indispensable que celui-ci fournisse les pièces justificatives suivantes :

  • photocopie d’une pièce d’identité ;
  • un justificatif de domicile ;
  • son contrat de travail assorti des trois derniers bulletins de paie, s’il est salarié ;
  • si celui-ci est indépendant, ses 2 derniers bilans d’activité ;
  • les justificatifs attestant d’éventuels revenus supplémentaires.
  Ces pièces constituent une base solide permettant de déterminer la capacité locative du demandeur.

Les garanties supplémentaires

D’autres garanties peuvent être mises en place, sachant que l’on ne peut jamais être assuré à 100 % que le locataire paiera bien son loyer.   Une caution ou un garant peut être demandé, l’idéal étant de faire signer un engagement de caution solidaire qui vous permettra de vous retourner vers le garant si le locataire ne paie pas son loyer. Ce garant doit fournir les mêmes documents justificatifs que le locataire. Par ailleurs, vous pouvez également demander les pièces justificatives suivantes à votre futur locataire :

  • Son dernier avis d’imposition
  • Une attestation employeur récente
  • Les trois dernières quittances de loyer correspondant à son précédent logement
  En outre, le fait que le locataire soit en CDI est une garantie supplémentaire pour le propriétaire bailleur. Vérifiez également l’ancienneté du demandeur à son poste de travail : plus il travaille depuis longtemps pour la même entreprise, mieux c’est. Vous pouvez aussi contacter son ancien propriétaire pour vous assurer que votre futur locataire n’est pas un mauvais payeur.

Rechercher le locataire vous-même ou passer par une agence immobilière ?

S’il est tentant de chercher par vous-même votre locataire pour vous dispenser des frais d’agence, sachez que cela n’est pas toujours une tâche aisée. En effet, vous devrez vous-même procéder à la vérification des différentes pièces justificatives demandées. De plus, vous devrez assurer toute la logistique, d’amont en aval (dépôt de l’annonce de location, réception des appels, visites, rédaction du bail, état des lieux, etc.). Lorsque vous passez par une agence immobilière pour la mise en location d’un bien, c’est elle qui gère ces aspects. Par ailleurs, en souscrivant à une garantie des loyers impayés (GLI) , dont les modalités diffèrent d’un contrat à un autre, vous vous prémunissez de bien des tracas. Cette garantie peut être prise par l’intermédiaire d’une agence, ou par le propriétaire seul auprès d’une compagnie d’assurances. Toutefois, s’il s’avère que vous n’avez pas procédé correctement à la vérification des pièces justificatives fournies par le locataire, cette garantie ne sera pas valable le cas échéant. Si vous passez par une agence immobilière, cette vérification sera à sa charge et elle en sera seule responsable. Faire appel à une agence immobilière offre donc des garanties supplémentaires moyennant des frais d’agence qui seront calculés en fonction de la superficie du logement et de la zone géographique, le plus souvent.