4 conseils pour réussir son investissement immobilier !

Acheter
le 14 juin 2021


L’immobilier locatif est un excellent placement, à la fois sûr et pérenne. Pour autant, il est indispensable de bien préparer son projet et de tenir compte de multiples facteurs pour éviter les mauvaises surprises. Guy Hoquet Immobilier vous accompagne dans votre démarche en vous prodiguant ses 4 meilleurs conseils pour votre investissement locatif !

1. Délimitez les contours de votre projet d’investissement locatif

ici votre image

Avant de placer vos deniers où que ce soit, vous devez réfléchir aux objectifs à travers votreprojet d’investissement immobilier. Souhaitez-vous générer des revenus complémentaires ? Préparer votre retraite ? Constituer un patrimoine à transmettre à vos enfants ? Réduire vos impôts ? Forcément, vous n’allez pas cibler les mêmes biens ni actionner les mêmes leviers, selon la nature de votre projet. Par exemple, s’il s’agit de réduire vos impôts parce que vous êtes fortement taxé, il sera préférable de vous diriger vers un investissement en loi Pinel ou Denormandie.

2. Choisissez avec soin l’emplacement du bien immobilier

En matière d’immobilier locatif, un bon placement est avant tout un bon emplacement ! La qualité de la situation géographique va déterminer plusieurs composantes de votre projet : le montant du loyer, le taux d’occupation, et in fine la rentabilité de votre investissement. Il est donc nécessaire de choisir avec soin cet emplacement :
une ville dynamique, dotée d’infrastructures et de commodités (commerces, écoles, équipements culturels et sportifs…), caractérisée par un accroissement continu de sa population et par la proximité des bassins d’emplois ;
un secteur où la demande locative est forte ;
une zone qui répond aux besoins des locataires potentiels, en fonction du profil ciblé (par exemple : proche des universités si vous visez des étudiants).
Dans l’idéal, investissez dans un bien immobilier proche de votre domicile : vous connaissez mieux le marché, et il vous sera plus facile de gérer les aléas.

3. Choisissez avec rigueur le type de logement

Le choix du type de logement est tout aussi crucial que celui de l’emplacement. Il faut savoir notamment que les petites surfaces se louent toujours mieux, et plus cher (proportionnellement au nombre de mètres carrés), que les plus grandes, surtout dans les agglomérations importantes. C’est vrai également du neuf par rapport à l’ancien, les prestations proposées étant de meilleure qualité. Vous devez aussi tenir compte du budget : il est plus facile d’acheter un studio qu’une maison de cinq pièces, et un bien immobilier neuf coûte plus cher à l’achat. Enfin, au moment du choix de votre investissement locatif, laissez l’affect de côté : la sélection du logement doit se faire en fonction des besoins des locataires et non de vos attentes personnelles.

4. Pensez avant tout à la rentabilité de votre investissement immobilier

C’est la clé dela réussite de votre investissement locatif ! Peu importe l’emplacement, le type de bien et la nature de votre projet : cet investissement est avant tout un placement, il doit donc être rentable. Dans ce but, vous devez calculer :

  • la rentabilité brute (le ratio prix d’achat/montant annuel des loyers) ;

  • la rentabilité nette (idem, mais en tenant compte des charges et des frais relatifs au logement et au crédit immobilier) ;

  • la rentabilité nette-nette (on soustrait les taxes et impôts, et on ajoute les réductions ou déductions fiscales – mécanismes de défiscalisation, déficit foncier, etc.).


Attention à prendre en compte, dans vos calculs, les règles locales, telles que l’encadrement des loyers qui s’applique dans certaines villes (Paris et Lille à ce jour).

Vous voilà paré pour démarrer votre projet d’investissement locatif !

Chargement…