ACHETER

Achat : la check-list des questions à poser lors d’une première visite

Publié le 27 Septembre 2018

Partager :
Achat : la check-list des questions à poser lors d’une première visite

Un achat immobilier ne se réalise pas à la légère, ne serait-ce qu’au regard des capitaux investis. Lors d’une première visite, un certain nombre de points doivent être éclaircis pour juger de l’état général, mais aussi des travaux et charges éventuelles. Pour ne rien oublier, voici une check-list des questions à poser.

 

 

Questions à poser avant la visite

 

Avant d’entrer dans le logement, il est important d’observer l’environnement : le voisinage, la présence de parking pour se garer, la largeur de la route pour appréhender le trafic et les nuisances possibles, mais aussi le bien en lui-même.

L’état général de la façade et de la toiture se vérifient aussi à cette étape. Il est recommandé de poser des questions sur :

– l’âge de l’habitation ;

– l’état de la toiture : le type de couverture, la date du dernier entretien ;

– l’état des murs : la présence de fissures, signe d’infiltrations possibles, donne une idée de la manière dont le bien est entretenu. Il faut chercher à savoir quand a eu lieu le dernier ravalement ou s’il faut le prévoir ;

– l’eau : avant d’entrer, il faudrait aussi demander l’ouverture du regard du branchement de l’eau pour vérifier l’absence de débris.

 

 

Questions à poser pendant la visite

 

De nombreuses questions importantes sont à poser tout au long de la visite :

– les murs porteurs : où sont-ils pour envisager un décloisonnement éventuel ? En profiter pour vérifier leur état… ;

– l’état de la charpente : est-elle visible ?

– l’assainissement : est-il autonome ? Si oui, est-il aux normes ?

– l’orientation de la maison, et particulièrement le salon et les chambres (une orientation est-ouest/est idéale) ;

– les fenêtres : quel type de vitrage ? (important pour l’isolation thermique et phonique) ;

– le confort thermique : le DPE est obligatoire, il faut le demander le cas échéant puis creuser le sujet en interrogeant son interlocuteur sur le type de chauffage et d’isolation (intérieure, extérieure ?). Il s’agit également de poser des questions sur la nature et l’état des équipements (chaudière, ballon...). La ventilation est un autre sujet essentiel : s’agit-il d’une ventilation naturelle, à simple flux ou à double flux ? Où se trouvent les bouches d’aération ? Enfin, demandez le coût annuel des dépenses énergétiques ;

– la sécurité : le système électrique est-il aux normes ? Le diagnostic électrique est lui aussi obligatoire si la construction a plus de 15 ans. Demandez à voir le tableau électrique, car c’est une bonne indication sur l’état général de l’installation ;

– la présence de servitudes : y a-t-il un droit de puisage ? Un droit de passage ?

– les taxes, même si le calcul dépend des ressources et de la composition de la famille, il fournit une idée : quel est le montant de la taxe d’habitation ? De la taxe foncière ? Des ordures ménagères ?

 

 

Cas d’un bien en copropriété

 

Le syndic est-il bénévole ou professionnel ? Son nom ?

Quel est le montant des charges et que comprennent-elles ? Y a-t-il un compteur divisionnaire ?

Quels travaux ont été effectués et quels sont ceux à prévoir ou déjà votés ?

 

 

Questions à poser après la visite d’un bien en copropriété

 

Un coup de téléphone au syndic permet d’obtenir des informations précises sur le règlement de la copropriété et de consulter les comptes rendus des dernières assemblées.

Partager :