Rénovation de logement : 5 conseils avant de vous lancer

Astuces et Conseils
le 28 avril 2021


Vous projetez d’acquérir un bien dans l’ancien ou d'engager des travaux de rénovation dans votre logement actuel ? Entre devis, choix des matériaux et suivi de chantier, Guy Hoquet vous donne ses meilleurs conseils pour réussir votre projet.

​​​​​​​

Avoir une vision à long terme


​​​​​​​Même si le budget est le nerf de la guerre, envisager des travaux à moindre prix n’est pas une bonne idée à long terme. En faisant le choix de matériaux de qualité, non seulement vous apporterez de la plus-value à votre bien mais vous augmenterez aussi votre confort. Sans compter les économies à venir si la rénovation est énergétique. Nous vous conseillons donc d’opter pour des matériaux écoresponsables sûrs et performants. Le bois franc, issu de forêts durables, est un matériau recyclable et isolant en plus d’être noble. La laine, le lin, le chanvre, le liège ou la ouate de cellulose sont idéaux pour l’isolation des combles ou des murs. Certes ils ont un coût. Pensez aux différentes aides prévues par l’état : MaprimeRénov et l’éco-prêt à taux zéro, cumulables, peuvent compléter un prêt travaux. Le double vitrage ou l’installation d’une VMC à double flux y sont également éligibles. En plus, la TVA est réduite à 5,5 %. Côté Prix, il faut compter entre 1 500 et 4 000 € pour une VMC à double flux. Une pompe à chaleur s’acquiert à partir de 3 000 € et un chauffe-eau solaire à partir de 4 000 €.​​​​​​​



Rester dans la légalité


​​​​​​​Avant de commencer l’installation de votre véranda, l’aménagement d’un garage en bureau ou la construction d’une extension, pensez à vérifier les règles d’urbanisme auprès de votre mairie. Toutefois, si le projet est inférieur à 20 m², une simple déclaration de travaux suffit. Au-delà, il faudra un permis de construire. Attention aussi à l’emprise totale du logement. Si elle dépasse 170 m², vous serez obligé de recourir à un architecte. Notez aussi que l’installation d’un velux ou d’une nouvelle fenêtre en façade nécessite une déclaration préalable de travaux. Il permet aux voisins qui s’estimeraient lésés de s’y opposer.​​​​​​​




Prioriser les travaux


​​​​​​​Faites intervenir les artisans dans le bon ordre ! La logique est de commencer par le gros œuvre : la toiture, la réfection ou la démolition de murs ou cloisons sont la première étape. Si le mur à abattre est porteur, l’intervention d’un ingénieur béton est indispensable pour garantir la solidité de l’édifice. Après le réagencement des pièces viendra l’isolation, fenêtres comprises. Le chantier se poursuivra ensuite par le sol et le chauffage. Sachez par exemple que l’installation d’un plancher chauffant nécessitera une nouvelle chape de béton. Enfin, il sera possible d’entamer les finitions (revêtement de sol, peinture).

ici votre image


Choisir les bons artisans


​​​​​​​La méthode du bouche-à-oreille est la plus efficace. Les artisans auront été préalablement testés sur d’autres chantiers. À défaut, nous vous conseillons de privilégier les artisans qui vous proposent de venir spontanément sur place anticiper la nature des travaux dans leur contexte avant d’établir le moindre devis. Pensez à vérifier leur statut juridique auprès de la Chambre des métiers et leur couverture en matière d’assurance.



Surveiller le chantier


​​​​​​​​​​​​Pour éviter toute erreur, la meilleure solution est d’établir des plans précis que vous confierez à chaque artisan. Des logiciels peuvent vous aider à les établir. Si vous ne pouvez pas vous rendre sur le chantier tous les jours, convoquez vos interlocuteurs chaque semaine à une réunion de chantier ou engagez un maître d’œuvre, voire un architecte d’intérieur. Pensez également à prendre des photos avant/après. Cela peut être utile pour vous retourner contre un artisan en cas de problème.


Chargement…